Ma première tentative a été au caramel (tremper les biscuits dans du lait aromatisé au caramel), mais ça n'a pas été une franche réussite: le caramel est bien trop sucré et le résultat est un peu écoeurant. Et puis, un jour, en me baladant dans les rayons du supermarché, je suis tombée sur une boite de griottes au sirop. J'ai immédiatement pensé à mes essais de tiramisu et la boîte a atterri dans mon panier (et oui, à l'époque, je ramenais mes courses dans un sac à dos, d'où l'intérêt du panier: quand il est trop lourd à porter dans les rayons, ça veut dire que les courses sont finies!). C'est comme ça que j'ai fait mon premier tiramisu à la griotte et que j'ai définitivement adopté cette recette...

tiramisu à la griotte

Tout ça, c'était il y a 6 ou 7 ans déjà... A présent, cette recette n'est plus très originale: il me semble avoir vu passer des livres entiers consacrés au tiramisu dans les rayons "cuisine" des librairies. Mais comme je l'aime vraiment beaucoup et que je l'ai faite récemment pour l'anniversaire de mon père, je trouve qu'elle a bien sa place ici. La base de la recette n'est pas de moi: je suis partie d'une recette de tiramisu classique fournie par Estelle et j'ai juste adapté pour changer le parfum.

Ingrédients

Pour 6 verrines (assez grosses)

  • 3 oeufs
  • 100g de sucre (j'en mets souvent un peu moins, je suis déjà descendue jusqu'à 65g et c'est encore bien)
  • 250g de mascarpone
  • une boîte de biscuits à la cuillère (la quantité dépend du plat: pour les verrines, j'en utilise un peu moins que dans un grand plat)
  • une boîte de griottes au sirop (pas trop sucré si possible afin que l'acidité de la griotte s'équilibre avec le gras de la crème)
  • un peu d'amaretto ou de crème d'amande (quantité selon les goûts, généralement, je mets au moins une bonne cuillère à soupe)

Réalisation

  1. Séparer les blancs des jaunes. Battre les jaunes avec le sucre jusqu'à obtenir un mélange mousseux et presque blanc. Ajouter le mascarpone et l'amaretto et bien mélanger.
  2. Monter les blancs en neige bien ferme (j'ajoute une petite pincée de sel à la fin) et les ajouter délicatement au mélange précédent.
  3. Egoutter les griottes et conserver précieusement le le jus pour tremper les biscuits. En fonction de la taille du plat utilisé, la quantité de jus peut être un peu juste. Si au milieu du montage je me rend compte que je vais être un peu juste en jus, je le coupe avec un peu d'eau,
  4. Si besoin, découper les biscuits à la cuillère en deux. Les imbiber avec le jus des griottes (pas trop, sinon, ça part en bouillie...) et déposer une couche de biscuits imbibés au fond de chaque verrine. Ajouter une à deux cuillère à soupe du mélange oeuf-sucre-mascarpone (cela doit couvrir les biscuits) et parsemer de griottes. Renouveler l'opération pour faire une seconde couche.
  5. Conserver au frais jusqu'au lendemain

Remarque

  • Pour mon père et ma petite soeur, qui, eux, sont fans de café, j'avais aussi fait 2 verrines de tiramisu standard: pour cela, au lieu de tremper dans le jus des griottes, j'ai trempé dans du café (fait avec une machine à expresso) et j'ai saupoudré de cacao amer. A la réflexion, j'aurais peut-être du saupoudrer de cacao au dernier moment, histoire que le cacao ne se mouille pas trop...

deux verrines de tiramisu à la griotte tiramisu classique (au café)